COMPRENDRE

Pourquoi Plus de Plaisir c’est Moins de Bonheur ?

Morgane, Kame Kairu

14 Avril 2020

Tu as peut-être du mal à distinguer le bonheur du plaisir. Rien d’étonnant dans notre société, puisque la consommation repose sur la recherche constante de plaisirs, le bonheur étant proposé comme étant l’addition d’un maximum de plaisirs. Or, bonheur et plaisir sont deux choses bien distinctes, et même paradoxales. Je t’explique pourquoi.

Le Plaisir

Le plaisir est une sensation de courte durée. En effet, elle disparait rapidement après la satisfaction du désir. Pour bien comprendre le fonctionnement du plaisir, il convient de s’intéresser au circuit de la récompense. La « récompense », c’est-à-dire le plaisir obtenu par une action, une situation, fait qu’on souhaite la reproduire, pour éprouver de nouveau du plaisir. Ce mécanisme existe parce qu’il est  nécessaire à la survie de l’espèce.  Par exemple, c’est ce qui soutient notre sexualité (et donc la reproduction de l’espèce), c’est ce qui motivait nos ancêtres à prendre des risques pour aller chercher de la nourriture, ou encore ce qui nous pousse à éviter le danger.

Au niveau physiologique, le plaisir est lié à la sécrétion de dopamine qui déclenche la sensation de satisfaction. Plus le circuit de la récompense est stimulé, plus le cerveau cherchera à retrouver la sensation de plaisir. Et donc plus de dopamine sera sécrétée. Or, la dopamine, qui est un excitant, est soumise à l’effet d’accoutumance. Cela veut dire que pour retrouver la même sensation de satisfaction, les doses de dopamine devront être toujours plus élevées : consommer plus de drogue, acheter plus de vêtements, manger plus de sucrerie, (suivant les plaisirs de chacun).

>> Le plaisir est donc lié à la satisfaction d’un désir, et cette sensation a une durée limitée.

Envie d’une vie équilibrée et qui te ressemble ?

Commence en téléchargeant

Le Bonheur

Le bonheur quant à lui est un état de bien-être stable et durable. Il s’agit d’un état d’équilibre entre satisfaction des besoins et des aspirations, réalisation de soi, sentiment d’appartenance à un tout plus grand. Il n’y a pas de gratification immédiate à une action, comme dans le plaisir. C’est une construction, sur le long terme.

Le bonheur fonctionne aussi en lien avec un neurotransmetteur, mais différent de celui du plaisir. Il s’agit ici de la sérotonine. C’est un inhibiteur, c’est-à-dire qu’il came le système nerveux, au lieu de l’exciter (à l’inverse de la dopamine). Elle n’est pas soumise à l’effet d’accoutumance, il n’y a donc pas besoin de doses croissantes de sérotonine. Par contre, elle utilise les mêmes récepteurs que la dopamine. Et c’est pour ça que trop de plaisir diminue le bonheur, je vais t’expliquer en détails.

>> Le bonheur est un état stable et durable qui n’implique pas la recherche constante de production de sérotonine. Elle ne donne donc pas lieu à des addictions.

Le Plaisir, ennemi du bonheur ?

Comme je te le disais, la sérotonine et la dopamine sont des messagers qui utilisent les mêmes récepteurs dans le cerveau. Nous avons vu que la dopamine est sécrétée à chaque situation, action, substance déclenchant une anticipation de la récompense (même le fait de penser au super gâteau au chocolat que tu vas manger suffit à libérer de la dopamine). Et si tu te rappelles bien, la dopamine a un effet d’accoutumance et nécessite d’être libérée en quantité toujours plus grande. Donc plus tu stimules ton circuit de la récompense, c’est-à-dire plus tu additionnes les plaisirs, plus ton cerveau sera inondé de dopamine.  Pour schématiser, si la dopamine occupe toutes les boites aux lettres, le nouveau courrier (la sérotonine) ne pourra pas être déposé dans la boîte au lettre. Et le message n’arrive pas au destinataire.

>> Tu comprends ainsi pourquoi plus tu as de plaisirs, plus tu libères de dopamine dans ton cerveau, et moins tu as de sérotonine, donc moins de bonheur.

Comment Développer ton Bonheur

1-  Limiter la Dopamine

Avec toutes ces infos chimiques en tête, tu vois donc que tu peux limiter l’activation de ton circuit de la récompense afin de ne pas le surexploiter. Tu éviteras ainsi d’inonder ton cerveau de dopamine et de te maintenir dans un cercle vicieux dopamine > plaisir > + dopamine > – sérotonine > – bonheur. Tu peux t’intéresser à tes addictions si tu en as, à la consommation de drogue et d’alcool même sans addiction, à l’achat compulsif, aux grignotages entre les repas, et … au sucre. Le sucre est caché dans beaucoup de produits transformés (maïs en conserve, sauce tomate toute prête, plats préparés, pain de mie,…). Il active le circuit de la récompense, c’est pourquoi si tu es habituée à manger du sucre, tu vas avoir envie d’en consommer régulièrement.

2- Augmenter la Sérotonine

Pratiquer une activité physique régulière favorise la production de sérotonine. Pas besoin de 2h de cardio extrême tous les jours. Seulement 30 min de marche par jour suffisent. Le cacao aide aussi. Une bonne excuse pour manger du chocolat (noir, à 70% minimum) ou du cacao pur en poudre. De même qu’une alimentation équilibrée, et l’exposition à la lumière du jour.

Par ailleurs, la sérotonine a un fonctionnement super intéressant, qui fait que tu peux augmenter son taux seulement par la pensée. En effet, plus tu produis de sérotonine, plus tu es heureux, mais l’inverse est également vrai. En choisissant de développer tes pensées positives, ton cerveau libère de la sérotonine, te rendant plus heureuse. Découvre mes 3 astuces pour développer ta positivité.

Le plaisir et le bonheur sont tous deux essentiels à une vie saine. La dopamine, et le circuit de la récompense sont nécessaires à notre vie et notre survie. Cependant, comme pour tout, les excès sont nocifs. Trop de dopamine produit un déséquilibre. Il t’appartient donc, si tu le souhaites, de maintenir l’équilibre. Le bonheur est bien plus accessible qu’on ne le pense. Il suffit juste de le choisir. Pour aller plus loin, lis mon article Les 4 choses à comprendre pour être vraiment heureuse.

Envie d’une vie équilibrée et qui te ressemble ?

Commence en téléchargeant

Libre à toi de sortir du cercle vicieux du plaisir pour entrer dans le cercle vertueux du bonheur.

Allez hop, un petit cadeau de bienvenue !

 

Fais le point sur ta situation avec mon outil gratuit : détermine où tu en es et où tu souhaites aller. Tu verras alors si tu as besoin de changements dans ta vie, et lesquels.

 

Pour le recevoir, il te suffit de t’inscrire à la newsletter. 

 

Félicitations ! Tu es désormais inscrit(e) à la newsletter de Kame Kairu !

M