LIFESTYLE

Le Corps, Un autre regard sur Soi

Morgane, Kame Kairu

25 Août 2020

Ton corps est ton interface avec le monde. C’est l’enveloppe qui sépare ton intérieur de l’extérieur, qui fait de toi une personne séparée des autres. Il est l’objet de beaucoup de projections, d’attentes, de souffrances et meurtrissures. Dans quelle mesure ton corps est-il vraiment tien ?

Le Corps dans Notre Société

Dans notre société, chacun a le droit de disposer de son corps. Physiquement, c’est vrai. En effet, les lois sont faites pour le protéger des agressions physiques, sexuelles, accidents,… Mais à y regarder de plus près, cette même société nous en a déposséder :

  • Son image : Dès l’enfance, on apprend à quoi il faut ressembler, les vêtements qu’il faut porter. On a une image en tête de l’apparence à avoir suivant les étapes de notre vie, notre profession,  l’image a renvoyer.
  • Son rôle : Suivant le milieu dans lequel on évolue, le corps est valorisé comme un outil de travail qu’il est gratifiant d’user jusqu’à la corde. Au contraire, il peut être perçu comme dévalorisant de l’utiliser, d’effectuer des travaux manuels.
  • Son fonctionnement : La médecine moderne nous permet de prendre soin de notre corps, de le « réparer ». Mais en chemin, nous avons perdu les liens. Nous avons oublié, semble-t-il, que le corps est un système, faisant partie d’autres systèmes. Ainsi, on va soigner un mal de dos, sans en soigner la cause située dans la hanche. On considère le corps comme une entité séparée de l’appareil psychique. Ce faisant, on oublie que les maux physiques peuvent avoir une cause psychologique. On met notre corps à notre service, au service de la société, sans se rappeler qu’il fait partie de la nature et qu’il ne peut fonctionner pleinement en en étant déconnecté.

A l’interface entre l’extérieur et l’intérieur, on a dirigé le corps entièrement vers l’extérieur. On l’utilise pour montrer (ou on le cache pour dissimuler). On s’en sert pour créer une image. Comme s’il s’agissait d’un bonhomme d’argile modelable, et que notre existence physique était conditionnée à l’aspect de ce tas de terre.

Workbook gratuit

Définis ta vie idéale et tes freins

Se Réapproprier son Corps

Le  corps est plus qu’un outil de performance, de démonstration. C’est un véritable pont entre l’intérieur et l’extérieur. Il n’a pas besoin d’être modelé pour être. Par essence, dès sa formation viable dans l’utérus de la mère, il est, peu importe son aspect.

Ce qui se passe dans ton corps est un reflet de ce qui se passe à l’intérieur de toi. Les émotions, les croyances, les traumatismes, etc y laissent des marques.

Ce qui se passe à l’extérieur aussi a une influence. Ton corps est cyclique, et se régule avec la nature, que ce soit ton cycle veille-sommeil, ton cycle menstruel, ton champ énergétique,…

Actuellement, on note un intérêt grandissant pour les médecines alternatives, ainsi que pour de nouvelles formes d’alimentation, de pratiques physiques, d’accompagnements à la grossesse et l’accouchement, un nouveau regard sur les menstruations, etc… (Je dis « nouveau » en référence au modèle dominant actuel dans notre société, car on se tourne parfois vers des sagesses anciennes, des connaissances laissées de côté, qui n’ont rien de nouveau.) Cela montre bien, il me semble, qu’un changement de paradigme est en cours. De plus en plus de personnes aspirent à une reconnexion à elles-mêmes, à la nature, ce qui passe par une reconnexion à son corps. Être à son écoute, prendre conscience des messages qu’il nous transmet, accepter ce qu’il est : une « source de connaissance de soi et d’éveil1 ».

Un regard sur ton corps t’offre un regard pertinent sur toi. Comment l’alimentes-tu ? Comment en prends-tu soin ? Quel type d’activité physique pratiques-tu? Comment est-ce que tu dors ? Quand l’écoutes-tu ?… Tout cela te renseigne sur ta relation à toi-même, au-delà de ton simple corps physique.

Workbook gratuit

Définis ta vie idéale et tes freins

1 La puissance du fémininCamille Sfez – Leduc.s éditions – 2018

T’offrir un autre regard sur toi peut être aussi simple que de commencer à manger équilibré, ou aller marcher 30 minutes par jour. Mieux t’aimer peut commencer par un simple geste bienveillant envers ton corps.

Allez hop, un petit cadeau de bienvenue !

 

Fais le point sur ta situation avec mon outil gratuit : détermine où tu en es et où tu souhaites aller. Tu verras alors si tu as besoin de changements dans ta vie, et lesquels.

 

Pour le recevoir, il te suffit de t’inscrire à la newsletter. 

 

Félicitations ! Tu es désormais inscrit(e) à la newsletter de Kame Kairu !

M