COMPRENDRE

Disputes : 3 Clés Pour Mieux Communiquer

Morgane, Kame Kairu

28 Janvier 2020

Que ce soit au sein du couple, au travail, en famille ou entre amis, les disputes font partie de nos relations. Une dispute n’est pas forcément une scène de cris et de lancé d’objets. Je la définirais comme une discussion conflictuelle. Elle peut s’éterniser si chacun campe sur ses positions, ou être coupée si l’un s’en va ou ignore l’autre. Dans tous les cas, la communication est altérée, ce qui rend difficile la sortie de crise. Je te propose donc trois clés pour prendre de la distance dans tes disputes, et pour faciliter ta communication de manière générale.

Clé n°1 : Comprendre la Projection

La projection est un mécanisme de défense psychique que tu utilises fréquemment sans t’en rendre compte. Cela consiste à déplacer à l’extérieur de toi des sentiments, des désirs, des pensées que tu méconnais ou que tu refuses, et à les attribuer à l’autre. Tu projettes sur l’autre quelque chose de ton intérieur comme un projecteur projette une image sur un écran. C’est un mécanisme qui te permet de situer la source de déplaisir à l’extérieur de toi et de soulager l’appareil psychique d’une angoisse, d’une culpabilité,…

Comme tu n’es pas consciente de cela, tu penses que ces sentiments, désirs, pensées viennent vraiment de l’autre, comme si c’était l’écran lui-même qui émettait l’image. Et cela devient une source d’incompréhension dans tes discussions, puisque l’autre ne pourra pas agir sur ce que tu lui reproches, étant donné que ce n’est pas de son fait.

Il est difficile de prendre conscience de ces processus, mais en sachant que cela existe tu peux restée ouverte. Lorsque tu reproches quelque chose à quelqu’un et qu’il ne le reconnait pas, laisse-lui le bénéfice du doute : est-ce que cela vient vraiment de lui ? Notamment si tu t’observes reprocher la même chose à plusieurs personnes, ça peut être un indice que cela vient de toi.

>> On peut donner comme exemple la typique phrase « tu vas penser que … ». Ce qui remplace les trois petits points dans ton discours, t’appartiens, à toi, et non à la personne à qui tu t’adresses. Cela reflète ce qui se passe dans ton inconscient, que ce soit une peur, un désir ou autre.

Envie d’une vie plus alignée ?

Évalue ta situation en téléchargeant

Clé n°2 : Abandonner le Modèle Raison / Tort

S’il y a dispute, c’est qu’il y a une lutte. L’enjeu de cette lutte, c’est en général de déterminer celui qui a raison, et celui qui a tort. Or c’est un modèle inopérant car son présupposé est faux. Cette idée que l’un a raison et l’autre tort vient de ton Ego. Ton Ego pense que tu ES tes pensées, tes opinions, tes idées. Si elles ne sont pas reconnues, pour ton Ego, c’est la mort. Il pense que si tes idées sont réfutées, tu n’existes plus. C’est pour ça qu’il se bat avec tant d’acharnement. C’est pour ça que c’est siii difficile de lâcher prise dans une dispute, de dire à l’autre « ok tu as raison » ou ne serait-ce que d’accepter le statu quo « on a tous les deux raison ».

Chacun a sa vérité et sa réalité. La tienne n’est pas meilleure que celle du voisin. Il n’y a pas LA bonne technique de plier le linge, même si tu as une foule d’arguments pour démontrer que c’est la meilleure. C’est la meilleure pour toi, suivant ce qui t’importe. Peut-être que tu la trouves indispensable car ainsi les vêtements ne se froissent pas ou qu’ils prennent moins de place dans l’armoire. Mais c’est ta réalité. Peut-être que l’autre n’accorde pas d’importance à l’aspect froissé ou non de ses vêtements, ou à l’organisation de l’armoire. Et c’est sa réalité. Tous les arguments que tu exprimeras en ta faveur ne seront que fonction de ta réalité à toi. Imagine que tu es en train d’avoir cette dispute et que tu entends à la télé qu’il ne reste plus que 24h à vivre avant qu’un astéroïde s’écrase sur vous. Est-ce que tu vas continuer de penser que plier le linge à ta façon est capital ? Je parie que dans ta nouvelle réalité, ce n’est plus une préoccupation. Ou si tu deviens aveugle, est-ce que ça te paraitrait toujours indéniablement LA bonne méthode de ranger tes vêtements par couleur ?

>> En t’imaginant vivre d’autres réalités tu vois comment tu peux changer de manière de penser. Sers-toi de cet exercice au cours des disputes pour te rappeler que toi et l’autre vous exprimez chacun depuis une réalité différente.

Clé n°3 : Identifier tes Pensées

Beaucoup d’incompréhension naissent du fait que tu interprètes les propos de l’autre personne. Au lieu d’écouter ce qu’elle dit et d’entendre seulement cela, tu crées une pensée au sujet de ce qu’à dit l’autre, du ton qu’elle a employé, de la pause qu’elle a marquée etc… Et tes pensées engendrent des émotions. On en arrive ainsi à des « tu m’énerves ! » et autres « tu me fatigues ! »

Là encore, on tombe dans l’impasse. Car en disant cela, tu rends l’autre responsable de ton émotion, et tu attends donc de l’autre réparation. Or elle ne pourra pas avoir lieu, puisqu’il n’est en rien responsable.

Tes émotions viennent de tes pensées. Ne laisse donc pas la machinerie s’emballer. Contrôle tes pensées pour maintenir la discussion au niveau factuel.

>> Au lieu de faire des suppositions sur ce que pense l’autre, pose-lui la question clairement. « Qu’est-ce que tu veux dire par là ? », « est-ce que ça signifie que … ? ».

La communication peut s’avérer extrêmement complexe. Deux personnes, différentes, uniques, expérimentant des réalités distinctes, marquées chacune par leurs blessures, manipulées par leur propre Ego, soumises à leur inconscient, essaient d’entrer en contact. Mais tu verras comme ça simplifie les choses si tu te places en position d’écoute bienveillante, sans jugement, et que tu t’exprimes depuis l’Amour. On a bien trop souvent l’habitude d’attendre que l’autre finisse de parler pour lui répondre avec notre Ego. Il n’y a là dedans ni écoute, ni bienveillance. Parler depuis une position d’Amour te permet de t’exprimer réellement (et non de réagir avec ton Ego) et à l’autre également. Ça n’a rien à voir avec le monde des Bisounours. Tout n’a pas à être rose, et tu as le droit de ne pas être d’accord, de te sentir offensée, de vouloir un changement. Mais lorsque tu parles depuis une positon d’Amour, tu exprimes tes ressentis, tes pensées, sans que tes paroles ne cherchent à minimiser l’autre, à le condamner, le discréditer, le mépriser, le réduire, le détruire.

Pour éviter les disputes, parle de ce qui te dérange au fur et à mesure, n’attends pas que le vase déborde. Et fais-le de préférence une fois que l’émotion est passée, afin que tu puisses t’exprimer sereinement, sans jeter ton émotion au visage de l’autre.

Envie d’une vie plus alignée ?

Évalue ta situation en téléchargeant

Allez hop, un petit cadeau de bienvenue !

 

Fais le point sur ta situation avec mon outil gratuit : détermine où tu en es et où tu souhaites aller. Tu verras alors si tu as besoin de changements dans ta vie, et lesquels.

 

Pour le recevoir, il te suffit de t’inscrire à la newsletter. 

 

Félicitations ! Tu es désormais inscrit(e) à la newsletter de Kame Kairu !

M